La nation algonquine anishinabeg réclame un espace équitable dans l’édifice du 100 Wellington, qui doit recevoir trois organisations nationales autochtones (l’Assemblée des Premières Nations, l’Inuit Tapiriit Kanatami et le Conseil National des Métis). Étant donné qui nous sommes sur le territoire non-cédé de la nation algonquine, nous avons visité le site qui fait l’objet d’une manifestation par la grande cheffe algonquine Verna Polson. Nous nous sommes assis avec elle pour l’écouter et lui demander ce que nous pourrions faire pour l’appuyer dans sa démarche. Elle a répondu que de relayer son message haut et fort l’aiderait beaucoup (voici un compte-rendu médiatique de la manifestation)

Nous reconnaissons le fait que nous vivons sur le territoire non-cédé de la nation algonquine. Dans un esprit de solidarité et de réconcili-action, la Coalition pour un Transport Sain, dont fait partie le GRIPO, se joint au peuple algonquin et offre son appui dans l’atteinte de leurs objectifs.

Nous enjoignons les résident.es d’Ottawa d’appuyer la demande d’un espace équitable pour la nation algonquine anishinabeg au 100 Wellington. Nous vous prions d’écrire au premier ministre et au ministre aux relations entre la couronne et les autochtones pour leur faire connaître votre avis (lien en anglais seulement):

 

https://act.newmode.net/action/solidarity-with-algonquins?sp_ref=499051819.392.197595.f.0.2&fbclid=IwAR2cCjlZHe3OWrTr3Avm1KG_ln2N-ty0SscnK8G6qgHVmb5U-dKgMXq1gKk